L’ascension : quelle signification chez les catholiques ?

Célébrée 40 jours après le dimanche de Pâques et 10 jours avant la Pentecôte, l’Ascension célèbre la montée au ciel de Jésus-Christ. La communauté chrétienne prend déjà rendez-vous pour le 26 mai 2022, jour fixé pour la commémoration de l’événement cette année. Découvrez dans cet article la signification de cette fête chez les catholiques.  

Qu’est-ce qui est fêté à l’ascension ?

Pour les chrétiens, la fête catholique de l’ascension représente le jour où Jésus monta au ciel, corps, âme et esprit, rejoindre la demeure céleste. Ce fut 40 jours après la pâque, avec la promesse ferme d’envoyer aux disciples le Saint-Esprit, le consolateur. 

Par fidélité au récit contenu dans les Actes des apôtres, l’Ascension se célèbre un jeudi depuis le IVe siècle. Depuis le vote de la loi de 1905, le jour de l’Ascension est devenu officiellement férié en France. Les fidèles catholiques se réunissent en ce jour dans le temple pour une célébration liturgique au cours de laquelle le prêtre arbore une chasuble blanche, couleur de la fête, symbole de la joie et de la lumière.

L’Ascension est relatée dans les Actes des Apôtres (1 : 6-11), l’Évangile selon Luc (24 : 51) et l’Évangile selon Marc (16 : 19). Après sa résurrection, Jésus apparut une dernière fois aux disciples, leur annonçant qu’il s’apprête à rejoindre son Père et qu’ils ne le verront plus physiquement. Il leur intima l’ordre d’attendre le Saint-Esprit qu’il leur enverrait, afin de propager la bonne nouvelle du royaume des cieux à toutes les nations. 

Lisez aussi :  C'est quoi le téléphone rose ?

La signification des cieux

livre catholique

On peut lire dans le Crédo « … est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant… ». Il est important de clarifier que la montée au ciel de Jésus-Christ n’était pas un voyage dans l’espace vers les astres. Pour les croyants, les cieux en question désignent la demeure de Dieu, ou encore le 3e ciel qui a été mentionné par l’apôtre Paul dans sa deuxième lettre aux Corinthiens, en son chapitre 12, verset 2. Le Catéchisme de l’Église catholique décrit les cieux où Jésus s’est élevé comme « le lieu du bonheur suprême et définitif ».

La portée de l’Ascension

Loin d’être une séparation avec les hommes, l’Ascension constitue un nouveau mode de présence du Christ auprès de nous. En effet, sa présence auprès du père lui permet d’être en parfaite communion avec tous ceux qui cherchent sa face, quelle que soit leur position géographique. Ce qui était impossible pendant son existence physique sur la terre est désormais une réalité. Avec foi, nous pouvons lire les signes de sa présence et de son action dans nos vies. 

Par ailleurs, si l’Ascension marque le départ du Christ vers la cité céleste, chaque célébration doit être un moment où nous faisons un profond examen de conscience sur son retour. En effet, comme on peut le lire dans Actes 1, verset 11 : « Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel ». Sommes-nous prêts pour son retour comme les 5 vierges ? Si ce n’est pas le cas, repentons-nous et retournons à lui pendant qu’il est encore temps.

Avatar photo

Humaginaire

Humaginaire, votre magazine en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.