Le traitement orthodontique chez l’adolescent

L’adolescence est une période critique qu’il faut particulièrement surveiller. L’enfant passe par divers changements corporels qui le préparent à l’âge adulte. Ces changements doivent être suivis de près afin de réagir en cas d’anomalies. Au nombre des traitements communs à cet âge, le traitement orthodontique fait partie des plus importants. En quoi consiste-t-il et que faut-il en retenir ?

Un traitement orthodontique : c’est quoi ?

Les challenges liés à l’adolescence sont nombreux, puisque l’enfant voit son corps changer. Le traitement orthodontique se propose de répondre à l’un d’eux en assurant une croissance dentaire saine à l’adolescent. En effet à cette période, l’adolescent voit sa dentition mixte passer à une dentition adulte et donc permanente. 

Au cours de ce processus, des problèmes peuvent rapidement apparaître. L’orthodontie permet de les régler et de favoriser ainsi une belle dentition, alignée et en bonne santé. 

Dans quels cas et à quel âge l’envisager ?

Le traitement orthodontique est recommandé chez l’adolescent entre 11 et 18 ans. Cependant, plus il est commencé tôt, meilleurs seront les résultats.

L’orthodontie répond à des problématiques à la fois fonctionnelles et esthétiques. La plupart des cas dans lesquels ce type de traitement est nécessaire sont les suivants :

Lisez aussi :  Equitos, le remède de grand-mère pour cheval qui tousse

Un mauvais alignement dentaire

Si les dents sont mal alignées ou bien trop espacées, un traitement orthodontique est nécessaire afin de corriger cela. En outre, il y a également des cas où les dents se chevauchent par manque d’espace.

Un problème d’harmonie faciale

Un menton fuyant ou prononcé est également mauvais signe. L’orthodontie doit alors être rapidement envisagée afin de corriger la position d’une ou des deux mâchoires. Cette correction permet d’améliorer l’harmonie faciale et obtenir une belle occlusion.

De mauvaises habitudes orales

Les mauvaises habitudes orales peuvent être à la source de problèmes bucco-dentaires. Il peut, par exemple, s’agir : d’une respiration buccale, d’une déglutition peu commune ou simplement de la mise en bouche du pouce depuis l’enfance. Grâce au traitement orthodontique, les conséquences néfastes de ces habitudes peuvent être corrigées.

Une occlusion croisée postérieure ou antérieure

Normalement, les dents supérieures sont plus près de la joue que les inférieures. C’est ce qu’on appelle une occlusion normale. Dans une occlusion croisée, c’est plutôt le contraire qui est constaté. En effet, dans ce cas, les dents inférieures sont celles qui sont les plus proches de la joue.

Une dent incluse

Une dent incluse est une dent qui est restée bloquée dans l’os au lieu de sortir dans la mâchoire.

Les différentes techniques du traitement orthodontique

Pour réussir un traitement orthodontique, le médecin a le choix entre plusieurs techniques :

  • Le traitement amovible : il utilise un appareil amovible afin de régler les cas les plus simples. Par exemple, lorsqu’il faut déplacer juste deux ou trois dents ;
  • Le traitement multi-attaches : il consiste à placer un appareil multi-bagues sur les dents. Chaque dent se voit accolée à une bague et ces bagues sont reliées entre elles par un fil métallique. C’est le traitement le plus courant. Mais son côté peu esthétique gêne souvent les jeunes. Pour régler cela, l’alternative des bagues en céramique existe. Elles sont certes visibles, mais bien plus discrètes que des bagues classiques ;
  • Le traitement lingual : il vise à plutôt placer les bagues contre la face interne des dents. Ce qui les rend moins visibles ;
  • Le traitement par gouttières : des gouttières en plastique sont portées sur les dents. Elles ont l’avantage d’être amovibles et invisibles.
Lisez aussi :  Hypnose Bayonne : à quel hypnothérapeute à Bayonne faire appel ?

Le déroulement du traitement

La première chose à faire en traitement orthodontique est de réaliser un diagnostic bucco-dentaire. Cela permet de juger de la nécessité du traitement et, si c’est le cas, de décider du plan de traitement approprié.

Ensuite vient la pose de l’appareil et le début du traitement. L’appareil est ajusté et les différentes prescriptions sont faites par le médecin.

Les visites mensuelles sont alors programmées afin de suivre l’évolution du traitement. Ce traitement peut aller de 12 à 30 mois selon le type et le degré de malocclusion constatée.

Enfin, aux termes du traitement, un appareil de contention remplace l’appareil dentaire. Son but est de stabiliser durablement l’alignement des dents.

Le coût du traitement

Le coût du traitement est fonction du type de traitement, du type d’appareil et de la durée de traitement. Dans les cas les plus complexes, la facture peut donc rapidement grimper. Cependant, si vous obtenez l’accord de votre caisse d’assurance maladie avant le début du traitement, vous pouvez alors prétendre à un remboursement des traitements orthodontiques.

Humaginaire

Humaginaire, votre magazine en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.