Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un collier anti-aboiement pour chien

Si vous avez du mal à contrôler votre chien, le collier anti-aboiement est l’une des alternatives pour lesquelles vous pouvez opter. Il vous permet de le calmer et ainsi de retrouver la quiétude dans votre habitation. Toutefois, avant de vous le procurer, il y a un certain nombre de choses que vous devez connaître. Découvrez l’essentiel à savoir avant d’acheter un collier anti-aboiement pour son chien.

Qu’est-ce que c’est qu’un collier anti-aboiement ?         

Le collier anti-aboiement est un équipement à sangle que vous pouvez aisément faire porter à votre chien. Il vous aide à le dresser de façon efficace. Ce dispositif vous permet également de canaliser votre animal de compagnie et de contrôler ses aboiements intempestifs. Pour ce faire, il produit des petites décharges électriques ou des vibrations dès que celui-ci se met à aboyer sans arrêt. D’après le guide d’achat collier anti-aboiement, certains modèles peuvent même générer des ultrasons ou des odeurs désagréables pour le contraindre à reprendre son calme.

Quand acheter ce collier pour votre chien ?

Pour acheter un collier anti-aboiement pour votre chien, vous devez tenir compte des circonstances. Dans certains cas, les cris ne sont que la conséquence de la joie, de la peur ou de l’anxiété. Il peut donc s’agir d’un phénomène normal ne nécessitant pas la prise de ce dispositif. 

Lisez aussi :  Remèdes naturels pour les animaux de compagnie

Cependant, lorsque les aboiements deviennent excessifs, il faudra vous le procurer. Cela parce qu’il pourrait s’agir d’une vilaine habitude que votre compagnon a développée. Pour éviter que ces hurlements nuisent à votre voisinage, vous devez donc prendre ce collier. Grâce à son efficacité, il pourra canaliser votre animal. 

Cela dit, prenez soin de demander conseil auprès de votre vétérinaire. Étant un spécialiste, il procèdera à un examen approfondi afin de vous indiquer si cet équipement est la solution qu’il faut pour contrôler l’hyperactivité de votre chien.

Quels sont les différents types de collier anti-aboiement ? 

Avant de procéder à l’achat du collier anti-aboiement, vous devez également savoir qu’il existe une variété de modèles.

Le collier anti-aboiement électrique

Si vous souhaitez contrôler les hurlements intempestifs de votre animal de compagnie, le collier électrique est l’une des options qui s’offrent à vous. Il libère une décharge dérangeante lorsque ce dernier se met à aboyer. Sachez cependant que la charge électrique produite par ce dispositif n’est ni excessive, ni infirme. Il s’agit plutôt de la dose qu’il faut pour empêcher votre chien de continuer à faire du bruit. 

En optant pour ce collier, vous pourrez aisément le canaliser sans pour autant lui infliger des douleurs. En raison de cela, de nombreux professionnels du dressage ne manqueront pas de vous le recommander. Cela dit, il convient de préciser que dans cette catégorie de dispositifs anti-aboiement, il existe aussi plusieurs sous-catégories. Les colliers électromagnétiques et électrostatiques en sont quelques exemples.

Le collier anti-aboiement à spray

Le collier anti-aboiement à spray est un autre modèle pour lequel vous pouvez opter. En lieu et place d’une stimulation électrique, il produit un jet pour contraindre votre animal de compagnie à se calmer. Il est donc plus doux que le dispositif électrique. Cela ne l’empêche pas pourtant de créer de la gêne chez votre toutou. 

Lisez aussi :  Comment choisir les meilleurs suppléments articulaires pour les chiens âgés ?

En outre, sachez qu’il existe plusieurs variétés de ce collier. Certaines dégagent de fortes odeurs. Il peut s’agir le plus souvent de la lavande et de la citronnelle. Ces senteurs sont particulièrement désagréables pour les animaux. Néanmoins, il convient de souligner que certains chiens y sont insensibles. Dans ce cas, choisir ce modèle pourrait s’avérer inefficace. 

Le collier anti-aboiement à ultrasons

Outre le modèle à spray, vous pouvez préférer le collier anti-aboiement à ultrasons. Ce dernier bénéficie d’une technologie innovante. En effet, il émet des vibrations ultrasoniques non perceptibles par l’homme, mais affectant les chiens. Cela est particulièrement pénible pour ceux-ci en raison de leur audition très développée. 

À l’instar du modèle précédent, ce dispositif peut ne pas produire de gêne chez certaines races. Vous devez donc prendre le soin de tester la sensibilité de votre animal à ce collier avant de vous le procurer. Si le sifflet-ultrason s’avère efficace, sur ce dernier, vous pourrez adopter cette solution pour mettre fin à ses agissements. Dans le cas contraire, il vaudrait mieux vous tourner vers une autre possibilité. 

Comment bien choisir le collier de votre animal de compagnie ?

Comme vous l’avez remarqué, les colliers anti-aboiement peuvent produire des effets différents, d’un chien à un autre. Si vous souhaitez que le vôtre calme effectivement votre toutou, vous devez donc veiller à bien le choisir. Pour ce faire, plusieurs critères sont à prendre en considération. 

La race de votre chien

La race est l’un des critères essentiels dont vous devez tenir compte avant d’acheter un collier anti-aboiement. En fonction de cette dernière, il vous faudra un dispositif bien particulier pour mettre fin aux agissements de votre animal. Pour un Rottweiler, vous devez opter pour un collier très résistant, mais confortable. En revanche, si vous avez un bouledogue, vous pouvez vous contenter d’un modèle modeste.

Lisez aussi :  Assurance pour animaux de compagnie : Oui ou non ?

La constitution physique de votre animal

La constitution physique est un autre facteur que vous ne devez pas omettre lors du choix du collier anti-aboiement. Elle oriente sur les caractéristiques physiques de votre chien telles que : la taille, le poids, le degré d’activité et les antécédents morbides. Cela parce que prendre un dispositif électrique pour un chien avec un problème cardiaque pourrait s’avérer fatal. Veillez donc à ne pas perdre de vue ces critères.

L’avis de votre vétérinaire

Enfin, vous devez vous assurer d’avoir l’approbation de votre vétérinaire avant d’acheter un modèle de ce dispositif. Comme mentionné plus haut, il a une meilleure connaissance de l’état physique de votre animal et de ses besoins. Il pourra donc mieux vous guider sur le modèle qui lui convient. N’oubliez donc pas de demander l’avis de votre vétérinaire.

Humaginaire

Humaginaire, votre magazine en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *